Refroidissement, rhume & cie.

Refroidissement – Interview avec Katrin Biedermann, pharmacienne

Madame Katrin Biedermann, En moyenne, les Suisses ont un refroidissement deux à cinq fois par an. En premier lieu, ils ont la plupart du temps recours à la pharmacie. Quels symptômes du refroidissement affligent-ils le plus fréquemment les personnes atteintes?

La plupart des personnes atteintes souffrent d’un nez qui coule ou d’un nez bouché, de maux de gorge et de légères céphalées et de douleurs dans les membres. Lorsque ces symptômes s’estompent, il n’est pas rare d’observer qu’une toux se développe fréquemment. Et celle-ci peut être très tenace et durer une à deux semaines. En tout cas, les symptômes du refroidissement perturbent le bien-être de la plupart des personnes atteintes et entravent sensiblement la vie quotidienne.

Grippe ou refroidissement? Une question que de nombreuses personnes se posent lorsqu’elles sont confrontées au rhume, à la toux, aux maux de gorge ou à la fièvre.

La plupart des gens confondent en effet souvent les termes «refroidissement» et «grippe». Certains les utilisent même comme synonymes. Ce faisant, il s’agit d’affections tout à fait différentes qui provoquent différents symptômes et qui ont d’autres causes. Un refroidissement s’appelle aussi «infection grippale». Cette désignation est vraisemblablement liée au risque de confusion.

Les déclencheurs du refroidissement sont souvent les rhinovirus, mais également les adénovirus ou les coronavirus. Les coronavirus sont connus depuis longtemps et ont pris une toute nouvelle importance avec le nouveau coronavirus Sars-CoV-2. Dans le cas de la grippe, il s’agit des virus influenza, dont il existe différentes souches. La propagation d’un virus grippal prévalent diffère cependant chaque année.

Quelles autres différences existe-t-il entre les deux maladies infectieuses?

Les symptômes et l’évolution d’une infection grippale sont différents de ceux de la «vraie» grippe. La plupart du temps, le début insidieux est typique du refroidissement. Nous le savons tous: tout d’abord, la gorge gratte; le jour suivant, le nez commence à couler et nous avons peut-être mal à la gorge. De légères céphalées et des douleurs dans les membres peuvent venir s’y ajouter. Par contre, on observe plutôt rarement de la fièvre chez les adultes atteints d’une infection grippale.

Dans le cas de la grippe, c’est différent: en l’occurrence, les symptômes se déclarent la plupart du temps de manière brutale. Quiconque a contracté des virus influenza se sent soudainement souvent vraiment malade. Cela peut se décrire plus ou moins de la manière suivante: le matin, nous étions encore en pleine forme et prêts à soulever des montagnes – et quelques heures plus tard, déjà avant le déjeuner, nous voulons nous mettre rapidement au lit. Les personnes atteintes de la grippe ont souvent une fièvre élevée et de fortes douleurs dans les membres. Un rhume peut éventuellement se manifester.

La plupart des personnes atteintes souhaitent se débarrasser rapidement de leur refroidissement et de leur rhume. Quels sont les médicaments les plus efficaces contre le refroidissement?

Heureusement, la pharmacie comme la droguerie disposent de tout ce qu’il faut pour soulager les personnes accablées par un refroidissement. Tout d’abord, nous les conseillons globalement, tout en nous concentrant sur les symptômes individuels: de quoi souffrent les personnes concernées? S’il s’agit, par exemple, de nez qui coule ou de nez bouché, un spray nasal décongestionnant peut les aider à mieux respirer et à respirer à nouveau librement. Les comprimés à sucer ou un spray pour la gorge peuvent par contre soulager efficacement les maux de gorge. Il peut également s’agir d’un antidouleur soulageant les céphalées ou les douleurs dans les membres.

Pourquoi les antibiotiques sont-ils la plupart du temps inutiles lors d’un refroidissement?

En général, un refroidissement est déclenché par des virus. Les antibiotiques ne sont utiles que dans le cas d’infections bactériennes. Par conséquent, un antibiotique est inefficace dans ce cas. Parfois, une infection virale peut cependant évoluer vers une infection bactérienne. On parle alors d’une «surinfection» qui, dans certaines circonstances, peut rendre nécessaire l’utilisation d’antibiotiques.

De nombreuses personnes demandent des remèdes maison contre un refroidissement – en existe-t-il que vous pouvez recommander?

Je recommande volontiers à mes client(e)s de boire en quantité suffisante. Ceci apporte suffisamment de liquide à l’organisme et humidifie bien les muqueuses. Différentes tisanes, par exemple une tisane de gingembre ou de feuilles de tilleul avec du citron frais ou également une tisane de thym, s’y prêtent particulièrement bien, surtout si un rhume accompagne le refroidissement. Quiconque le désire, peut également ajouter un peu de miel à sa tisane. Cela peut soulager la toux et les maux de gorge.

Mais attention! Le miel est un produit naturel que les parents ne doivent pas administrer aux enfants de moins d’un an!

Peut-on prendre des mesures préventives afin de se protéger contre un refroidissement?

Des mesures d’hygiène telles que se laver les mains, la distanciation ou le port d’un masque sont très efficaces lorsqu’il s’agit de prévenir les maladies infectieuses. Toutefois, nous ne voulons pas porter de masque plus longtemps que nécessaire. Nous n’en avons besoin que dans une situation de pandémie, comme c’est la cas de la pandémie corona actuellement. Mais se laver les mains est certainement un geste que nous devrions conserver. Et lors de déplacements, un agent désinfectant est également très efficace afin de réduire le risque de contamination. De mon point de vue, le nettoyage du nez au moyen d’un rinçage nasal peut également contribuer à se protéger contre les maladies causées par un refroidissement.

Un refroidissement pendant la grossesse est particulièrement désagréable – quels moyens peuvent-ils aider les femmes?

Oui, c’est vraiment désagréable. Concernant les femmes enceintes, nous devons être particulièrement attentifs lors de la consultation eu égard aux médicaments que nous pouvons recommander. Si le nez est fort congestionné, un spray nasal contenant une solution de chlorure de sodium hypertonique peut décongestionner la muqueuse nasale de façon naturelle et apporter ainsi un soulagement. Si les symptômes ne s’améliorent pas ou s’aggravent ou si une femme enceinte a de la fièvre, elle doit prendre contact avec son gynécologue.

Un refroidissement survient encore plus fréquemment chez les bébés et les enfants que chez les adultes parce que leur système immunitaire n’est pas encore entièrement développé. Avec quels médicaments est-il possible de soulager les symptômes d’un refroidissement chez les plus petits?

En principe, pour les bébés et les enfants nous pouvons recommander les mêmes médicaments que ceux utilisés par les adultes, toutefois à la posologie convenant aux enfants. Un spray nasal facilitera également la respiration en cas de nez qui coule ou de nez bouché. Lorsque les enfants sont encore petits, ils ne peuvent pas encore se moucher. Un aspirateur nasal adéquat peut contribuer à éliminer efficacement le mucus accumulé dans le nez. Ce faisant, il est important que les parents administrent une solution de chlorure de sodium isotonique dans le nez avant d’utiliser l’aspirateur. Le mucus est liquéfié, ce qui permet de l’éliminer sans difficulté.

Il est également à noter que les bébés et les enfants en bas âge ont plus souvent de la fièvre que les adultes en cas de refroidissement. En fonction de l’intensité de la fièvre et de l’état de l’enfant – mange t-il, boit-il et joue-t-il encore, par exemple? – des médicaments antipyrétiques peuvent être utiles.

À partir de quand conseillez-vous de consulter un médecin en cas d’infection grippale?

Il faut consulter le médecin en cas de mauvais état général, lorsque les troubles ne se sont pas encore améliorés au bout de sept à dix jours ou se sont détériorés, en présence de fortes douleurs ou si une fièvre élevée supérieure à 39° C persiste plus de deux à trois jours. Une consultation du médecin s’impose lorsque les nourrissons et les enfants en bas âge ne veulent plus boire.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Algifor Dolo forte

Soulage douleurs et fièvre

Algifor Dolo Junior

Apaise les maux de tête chez l’enfant

Demogripal C

Actif malgré la grippe ?

Triofan Rhume

Double action

Vicks MediNait

Sirop contre le refroidissement pour la nuit

Vicks Sinex

Pour une respiration plus facile

Vicks VapoRub

Pour un sommeil paisible

Tout sur le sujet Refroidissement, rhume & cie.

Il y a rhume et rhume

Le nez coule et on doit souvent éternuer: ce sont souvent les premiers signes d’un rhume. À son tour, celui-ci est considéré comme le premier signe précurseur d’un refroidissement. Mais attention: il y a rhume et rhume.

En savoir plus

Protégez votre nez et prémunissez-vous efficacement

Contrôle préventif des virus grâce à une hygiène nasale régulière

En savoir plus

Rhinitis sicca – lorsque le nez est trop sec

Dès que le chauffage fonctionne, le nez devient sec. Veuillez lire ici pour quelle raison il en est ainsi et comment nous pouvons prévenir cette situation.

En savoir plus

Grippe ou refroidissement?

Les deux sont des maladies virales, mais diffèrent dans l'évolution des symptômes.

En savoir plus

La toux: une irritation des voies respiratoires

Aboyante, haletante ou expectorante: la toux se manifeste sous diverses formes. En tant que réflexe de l'organisme, elle est la plupart du temps inoffensive. Découvrez-en plus ici sur la toux.

En savoir plus

Fièvre – le système immunitaire à l’œuvre

On passe tous un jour par un épisode de fièvre, signe que les défenses immunitaires de l’organisme sont en action. La fièvre n’est en effet pas une maladie en soi, mais un symptôme. Néanmoins, certains points doivent être pris en considération.

En savoir plus

L’automne signe le retour du rhume

Dès les premiers frimas, le nez se met immanquablement à couler. Mais quelle est en fait la corrélation entre rhume et froid? Cet article répond à cette question et à bien d’autres.

En savoir plus

Congestion des sinus

Des céphalées, un nez bouché et une pression désagréable au niveau du front et des joues: il s’agit des signes typiques d’une sinusite. La raison en est une congestion des conduits entre la cavité nasale et les sinus par des sécrétions.

En savoir plus

D'autres univers de la santé qui pourraient vous intéresser.

Herpès labial et aphtes

Désinfection & cicatrisation des plaies

Magnésium & Vitamines

Qu'est-ce qui vous intéresse ? Découvrez VERFORA de près.
Étape 1/3

En bonne santé aujourd'hui - et pas malade demain. Avec VERFORA.

produkte-gesundheit

Je m'intéresse aux produits et à la santé

zusammenarbeit

Je veux faire quelque chose de bien pour moi-même