Maux de tête, maux de dos & douleurs articulaires

Arthrite ou arthrose? Les différences et les traitements!

L’arthrite et l’arthrose sont deux pathologies différentes ayant des causes différentes et des traitements différents. Elles présentent toutefois quelques points communs: les douleurs articulaires, ainsi que des articulations rigides, enflées et chaudes. Chez de nombreuses personnes affectées, ces symptômes entraînent une restriction de leur mobilité. En principe, toutes les articulations du corps peuvent être touchées. Les douleurs affectent cependant particulièrement les articulations des doigts et des orteils (arthrite), ainsi que toute articulation soumise à des sollicitations particulières (arthrose). L’articulation de genou et de la hanche en font partie.

Qu’est-ce que l’arthrite?

L’arthrite est une maladie inflammatoire pouvant toucher une (monoarthrite) ou plusieurs articulations (polyarthrite). Les causes de l’inflammation articulaire peuvent être très différentes, par exemple:

  • Infections: Les facteurs déclencheurs de l’inflammation peuvent être des bactéries, par exemple des staphylocoques et des streptocoques qui pénètrent dans l’articulation.
  • Maladies auto-immunes: Parmi les exemples, on compte la polyarthrite rhumatoïde qui est souvent appelée de manière simplifiée «rhumatisme», ou l’arthrite psoriasique (une maladie de peau pouvant également toucher les articulations).
  • Maladies métaboliques, par exemple la goutte. Dans ce cas, des cristaux d’acide urique se déposent dans les articulations.

Qu’est-ce que l’arthrose?

L’arthrose est une usure des articulations dont souffrent de nombreuses personnes avec l’âge. Le cartilage s’use de plus en plus en raison des sollicitations constantes. Lorsque les os finissent par frotter l’un contre l’autre, les douleurs articulaires désagréables commencent. Il existe en outre quelques causes supplémentaires de l’arthrose. L’arthrose peut par exemple être la conséquence de lésions, d’une malposition des os ou d’infections articulaires dues à des bactéries.

L’usure peut en principe toucher toute articulation du corps. Cependant, l’arthrose se développe souvent au niveau des articulations devant supporter toute la vie des sollicitations particulières (le poids du corps), c.-à-d. le genou et la hanche. Mais les petites articulations vertébrales peuvent également développer une arthrose, ce qui se traduit par des douleurs dorsales. Tout comme pour l’arthrite, une ou plusieurs articulations peuvent être touchées à la fois par l’arthrose.

Arthrite ou arthrose? Les symptômes donnent des indications

Même si les deux maladies qui touchent les articulations semblent très similaires et sont associées à des douleurs articulaires, il existe également quelques différences entre l’arthrite et l’arthrose en matière de symptômes. En voici un aperçu!

Les symptômes communs à l’arthrite et à l’arthrose sont les suivants:

  • Raideur articulaire matinale – au lever, il est dans un premier temps très difficile de bouger les articulations, mais la raideur disparaît la plupart du temps avec le mouvement. En cas d’arthrite, la raideur articulaire peut également durer plus longtemps.
  • Douleurs articulaires: En cas d’arthrite, elles commencent au début le plus souvent dans les articulations des doigts et des orteils, et plus rarement dans les grandes articulations comme les genoux. De nombreuses personnes décrivent les douleurs articulaires comme étant sourdes ou perçantes. Les personnes concernées peuvent donc par exemple présenter des douleurs aux doigts, aux orteils, aux pieds ou (rarement) aux genoux. L’arthrose touche souvent les articulations du genou et de la hanche, ainsi que les articulations des doigts.
  • Articulations enflées et chaudes: en cas d’arthrose, se manifeste souvent uniquement par phases.

Les symptômes les plus importants de l’arthrite sont les suivants:

  • L’arthrite peut progresser lentement et insidieusement ou se manifester rapidement par poussées violentes.
  • Les articulations peuvent également être douloureuses au repos.
  • L’arthrite peut toucher d’autres articulations, par exemple le coude, l’épaule, le genou la hanche. Les douleurs au coude, à l’épaule, au genou et à la hanche sont alors typiques.
  • Les processus inflammatoires peuvent envahir la gaine tendineuse et la bourse séreuse, ils deviennent donc douloureux et gonflent.
  • Parfois, la colonne vertébrale est également affectée, ce qui peut entraîner des douleurs cervicales et une raideur au niveau de la nuque.
  • S’y ajoutent souvent des symptômes généraux comme la fatigue, un mal-être, la faiblesse, une légère fièvre, des sueurs nocturnes et parfois une perte de poids.

Les symptômes les plus importants de l’arthrose sont les suivants:

  • L’arthrose se développe généralement lentement et insidieusement car l’usure du cartilage progresse avec les années. Elle ne se manifeste pas sous forme de poussées comme l’arthrite.
  • Douleur de dérouillage: Les médecins entendent par là des douleurs articulaires aux premiers mouvements, le matin au lever. Les personnes concernées commencent par exemple à marcher et ressentent dès les premiers mètres une sensation de tension.
  • Douleur de fatigue, par exemple après être resté·e longtemps debout, au quotidien ou au travail.
  • Douleur à l’effort: Les douleurs articulaires apparaissent avant tout lors d’un effort, par exemple après une longue marche ou randonnée. Au début, les douleurs sont encore plutôt fugaces et disparaissent de nouveau. Au stade avancé de l’arthrose, chez de nombreux patients, presque chaque pas fait mal.
  • Douleur continue: Ce type de douleur se manifeste lorsque l’arthrose est à un stade plus avancé. Les personnes concernées présentent dans ce cas des douleurs articulaires non seulement lors de mouvements, mais aussi au repos, par exemple la nuit au lit.
  • Muscles tendus autour de l’articulation.
  • Restrictions de la mobilité – souvent en raison des douleurs.
  • Des bruits comme un frottement ou un crissement peuvent se faire entendre lorsque l’on bouge l’articulation – cela montre que le cartilage est usé et que les os frottent l’un contre l’autre.

Arthrite et arthrose – Quels traitements?

L’arthrite et l’arthrose ont des causes différentes. La polyarthrite rhumatoïde fait partie des maladies auto-immunes dans lesquelles l’organisme s’attaque à ses propres structures – dans ce cas les articulations. En revanche, l’arthrose est une usure du cartilage qui ne peut pas se reconstruire.

C’est pourquoi le traitement des deux affections articulaires est différent. Pour les deux pathologies, plusieurs stratégies thérapeutiques sont utilisées, le plus souvent en association, afin d’augmenter l’efficacité. Il s’agit d’atténuer les symptômes et de freiner la progression de la maladie.

Les traitements les plus importants de l’arthrite sont les suivants:

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde vise à faire reculer entièrement les symptômes et à arrêter la progression de la maladie.  Les rhumatologues adaptent le traitement de manière individuelle à chaque patient·e.

Les options thérapeutiques suivantes existent pour cette maladie articulaire inflammatoire:

  • Médicaments: Médicaments de base (qui diminuent la réaction immunitaire, p. ex. le méthotrexate), médicaments antalgiques (anti-inflammatoires non stéroïdiens = AINS), cortisone, médicaments biologiques (substances contenant des protéines et élaborées par biotechnologie qui inhibent l’inflammation dans le corps).
  • Traitements locaux: Cortisone sous forme d’injection dans l’articulation.
  • Huiles essentielles à appliquer en cas de rhumatismes, douleurs dans les membres et douleurs musculaires et articulaires. En effet, les huiles essentielles ont une action antalgique et anti-inflammatoire. Le massage lors de l’application des huiles peut contribuer à détendre les muscles. Exemples: Menthe poivrée, eucalyptus, romarin, sauge, lavande, clou de girofle, thym ou citron.
  • Physiothérapie, p. ex. mesures physiques comme l’application de froid ou de chaleur, les ultrasons contre les douleurs, tensions musculaires et fascias collés; Programme de gymnastique pour préserver la mobilité des articulations. D’une manière générale, la physiothérapie stimule la force, l’endurance, la coordination, la posture et la capacité à marcher.
  • Ergothérapie, p. ex. la gymnastique des mains, la protection des articulations et le recours à des aides améliorent le fonctionnement des mains et contribue à préserver l’autonomie au quotidien.
  • Aides orthopédiques, p. ex. semelles de chaussure spéciales, chaussures larges, béquilles, attelles.
  • Activité corporelle, mouvement et sport – selon l’état d’inflammation des articulations et les troubles fonctionnels présents. En général, le sport préserve la mobilité des articulations, stimule la force et l’endurance et prévient ainsi les handicaps physiques.
  • Outils, p. ex.des dispositifs pour la cuisine ou l’ouverture de bouteilles qui ménagent les articulations et permettent de préserver la force, le rehaussement simple des chaises, du lit ou des meubles de salle de bain comme un tabouret de douche.
  • Alimentation: Une alimentation équilibrée riche en fruits et légumes frais est recommandée. Pour l’apport en protéines, les viandes maigres et avant tout le poisson sont appropriés. Les produits laitiers sont également favorables car ils contiennent beaucoup de calcium. En cas de polyarthrite rhumatoïde, le besoin en calcium et en vitamine D est accru, en particulier pendant un traitement par cortisone. La vitamine E et les huiles de poisson (acides gras oméga 3) semblent avoir une influence positive sur les inflammations articulaires.
  • Chirurgie: ex. ablation de la membrane synoviale enflammée, prothèses articulaires, correction des malpositions, rigidité articulaire.

Les traitements de l’arthrose les plus importants

En cas d’arthrose, les médecins tentent de préserver le plus possible le cartilage encore présent. L’affection articulaire ne peut pas se soigner car il est impossible de reconstruire un cartilage détruit.

Par conséquent, les stratégies thérapeutiques les plus importantes en cas d’arthrose sont les suivantes:

  • Activité physique, p. ex. nager, faire du vélo, de la marche nordique ou se promener.
  • Physiothérapie (pour améliorer et préserver la mobilité) et ergothérapie (pour améliorer l’autonomie dans activités quotidiennes).
  • Thérapies physiques, p. ex. électrothérapie avec un faible courant, application de chaleur, rayonnement infrarouge et ultraviolet, utilisation de l’eau, massages (en cas d’inflammations), traitements par application de froid.
  • Dispositifs comme les bandages ou béquilles qui offrent appui et soutien.
  • Médicaments antalgiques – du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Des exemples de principes actifs souvent utilisés sont l’ibuprofène, le diclofénac ou le naproxène. Ils peuvent soulager les douleurs et inhiber l’inflammation. Le principe actif paracétamol, du groupe des antalgiques non opiacés, est également utilisé. Le paracétamol est également éprouvé depuis longtemps pour soulager la douleur.
  • Antalgiques à base de plantes, p. ex. l’écorce de saule ou la griffe du diable, des pommades et gels à base d’huiles essentielles ou ayant des principes actifs issus de l’arnica ou de la consoude.
  • Cortisone sous forme d’injection dans l’articulation – la cortisone a une action anti-inflammatoire et décongestionnante.
  • Opération – Diverses méthodes chirurgicales selon le degré d’arthrose.

Arthrite et arthrose – Quelques conseils

Les personnes atteintes d’arthrite ou d’arthrose peuvent également prendre quelques mesures elles-mêmes pour éviter la progression de la maladie et améliorer leur qualité de vie. Quelques conseils pour le quotidien:

  • Il est important en cas d’arthrose et d’arthrite de bien vous informer sur votre maladie. Vous devez vous impliquer activement dans les traitements.
  • Cherchez des médecins spécialisés dans lesquels vous avez confiance – en cas de polyarthrite rhumatoïde, les rhumatologues sont les interlocuteurs appropriés.
  • Faites-vous soigner de manière régulière et suffisante et prenez les médicaments selon les recommandations de votre médecin
  • Veillez à avoir un poids sain. Si vous êtes en surpoids, essayez de perdre quelques kilos. Une diminution du poids est également bénéfique pour vos os et articulations, en particulier les genoux et les hanches.
  • Adoptez dans l’ensemble un style de vie sain. Au-delà de l’activité physique et du sport, il s’agit également d’avoir une consommation d’alcool modérée et de ne pas fumer. Si vous fumez, essayer d’arrêter. Vous pouvez avoir recours à un soutien professionnel si vous n’y parvenez pas seul·e. Parlez-en à votre médecin traitant.

Cela pourrait également vous intéresser

Algifor Dolo Duo

Un duo de choc contre la douleur

Médicament

Perskindol

Promouvoir, soutenir, inspirer l'activité physique

Kytta pommade

Un bon choix en cas de douleurs

Médicament

Tout sur le sujet Maux de tête, maux de dos & douleurs articulaires

Les douleurs – désagréables, mais utiles?

De légères à insupportables – les douleurs peuvent influencer fortement le quotidien. Et pourtant, elles jouent un rôle important. Apprenez-en plus ici.

En savoir plus

Ce que vous pouvez faire en cas de douleur

Des douleurs articulaires, menstruelles et dorsales aux céphalées en passant par la fièvre, tout le monde souffre au moins une fois dans sa vie de ces symptômes. Mais que pouvez-vous faire ? Voyons cela de plus près !

En savoir plus

Symptômes du lumbago et de la sciatique

Le lumbago et la sciatique possèdent certes quelques points communs, notamment de violentes douleurs dorsales, mais il existe également des différences.

En savoir plus

Le mal de dos: une douleur aux multiples facettes

On a presque tous déjà souffert de mal de dos au moins une fois dans sa vie. C’est un mal courant de la civilisation moderne. Découvrez ici ce qu’il faut savoir sur ses causes et son traitement.

En savoir plus

Céphalées – et le crâne bourdonne

Il existe plus de 200 types de céphalées. Après les douleurs dorsales, elles constituent la forme de douleurs survenant le plus fréquemment. Lisez ici comment on y remédie.

En savoir plus

Lumbago et sciatique – traitements visant à soulager la douleur

Apprenez comment il est possible de traiter le lumbago et la sciatique – du positionnement progressif aux médicaments en passant par la chaleur.

En savoir plus

D'autres univers de la santé qui pourraient vous intéresser.

Tips pour le rhume des foins

Fitness & perte de poids

Spagyros

Qu'est-ce qui vous intéresse ? Découvrez VERFORA de près.
Étape 1/3

En bonne santé aujourd'hui - et pas malade demain. Avec VERFORA.

Je m'intéresse aux produits et à la santé

Je veux faire quelque chose de bien pour moi-même

Étape 2/3

Aimeriez-vous faire quelque chose de bien pour vous-même ?

Attention : vous quittez verfora.ch

Vous quittez maintenant le site de VERFORA SA et accédez à des sites web externes de tiers, sur le contenu desquels nous n'avons aucune influence. C'est pourquoi nous ne pouvons pas non plus nous porter garants de ces contenus externes. Le fournisseur ou l'exploitant des pages liées est toujours responsable des contenus de ces pages. Aucun contenu illégal n'a été identifié sur les pages liées au moment de la création des liens.